image

RÉSILIENCE DES PETITES ENTREPRISES

PARTAGER CETTE PAGE

Unité et solidarité pour la Guinée

Vincent Martin, Coordonnateur Résident, Nations Unies, Guinée

Les Nations Unies soutiennent les entreprises guinéennes face à la crise COVID-19

Dès le premier cas de COVID-19 détecté en Guinée le 13 mars 2020, le système des Nations en Guinée s’est mobilisé pour soutenir les autorités et les acteurs socio-économiques dans leurs efforts déployés sur le plan sanitaire, économique et social.

Le plan de réponse multisectoriel des Nations Unies en Guinée, doté d’un budget de plus de $92 millions, s’étend au-delà de la réponse sanitaire et place au cœur de ses priorités la protection des emplois, des micros, petites et moyennes entreprises (MPME), des travailleurs et travailleuses du secteur informel, l’appui aux secteurs productifs, et enfin, la promotion d’un travail décent.

Les partenariats nous rendent plus forts.

Une étude réalisée sur l’impact économique national indique que les travailleurs et entrepreneurs guinéens ont été particulièrement affectés par la crise.

Sur 500 entreprises formelles et informelles interrogées, plus de 80 % affirment avoir été négativement impactées (baisse du chiffre d’affaires qui résulterait d’une contraction de la demande, du renchérissement des coûts d’exploitation, des retards de livraison, de la réduction des flux de capitaux et d’investissements ainsi que des difficultés de trésorerie et des problèmes d’approvisionnement en matières premières), 68 % parmi elles ont eu recours aux chômage technique, 54 % à la réduction des heures de travail, 26 % à la réduction des salaires et 15 % au licenciement.

Les agences spécialisées du système des Nations Unies ont déployé, en partenariat avec les acteurs du secteur privé et de la finance, toutes leurs ressources et leur expertise pour accompagner les efforts du gouvernement afin de minimiser l’impact de la pandémie sur l’entrepreneuriat.

68%

parmi elles ont eu recours aux chômage technique

54%

à la réduction des heures de travail

26%

à la réduction des salaires

15%

au licenciement

© UN

Grâce au programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes en Guinée (INTEGRA) du Centre du commerce international (ITC) financé par l’Union européenne, plus de 2 500 jeunes guinéens ont bénéficié d’opportunités de renforcement de leurs capacités professionnelles et 1 500 entreprises et porteurs de projets d’un accompagnement sur mesure depuis ces deux dernières années.

INTEGRA a par ailleurs soutenu la fabrication de plus de 100 000 masques et poursuit ses activités de logistique urbaine en équipant les petites entreprises de kits sanitaires et de sacs isothermes, afin qu’elles maintiennent leurs activités et assurent leurs livraisons en toute sécurité pendant la pandémie. Le projet ITC SheTrades, financé par l'Agence coréenne de coopération internationale, accompagne quant à lui plusieurs coopératives de femmes tout au long de la chaine de valeur du beurre de karité.

© UN

Dans la même dynamique, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a soutenu les centres d’autonomisation des femmes (CAF) pour la production de kits sanitaires avec la production de 33 750 morceaux de savon, de 5 000 litres d’eau de javel et de 76 000 masques réutilisables d’une valeur de $133.000. Ces femmes et filles des CAF contribuent ainsi à la relance et à la création d’emplois et d’activités génératrices de revenus.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) s’est quant à elle focalisée sur la réintégration socioéconomique de 6 000 migrants de retour à travers des projets individuels, collectifs ou communautaires. Des groupements d’intérêts économiques (GIE) ont été mis en place pour permettre le développement d’activités génératrices de revenus. Un montant de €200 000 a été réparti entre 296 GIE.

L'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) a soute-nu plus de 18 initiatives visant à réduire la propagation de la pandémie, grâce à quoi plus de 700 000 masques conformes aux standards ont été fabriqués, 560 emplois ont été créés et sécurisés, dont 390 pour les femmes.

En tant que partenaire d'exécution de l’ONUDI, l’ITC contribue également au Projet de Relance de la Filière Ananas, volet national pour la République de Guinée du Programme d’Appui à la Compétitivité de l’Afrique de l’Ouest.

L’ITC soutient les acteurs de la chaine de valeur de l’ananas afin de faciliter l’accès de variétés locales guinéennes aux marchés régionaux et internationaux.

Tandis que la Banque Mondiale classe la Guinée parmi le top 10 des pays africains qui devraient connaitre un certain rebond d’activité économique en 2021, c’est en-semble, dans l’unité et la solidarité, que nous réussirons à faire face à cette crise sani-taire.

image

Palais des Nations, 1211 Geneva 10, Suisse Tel. +41-22-7300-388 Internet: www.intracen.org

Le Centre du commerce international est l’agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies.

Copyright: Centre du commerce international, sauf mention contraire