image

LA JEUNESSE : NOTRE PRÉSENT POUR UN MEILLEUR AVENIR

PARTAGER CETTE PAGE

Une alliance « café » en Ouganda

Waqas Rafique et Anna Zampa Responsable de l’information publique et Consultante internationale Centre du commerce international

© ITC

Lorsque Massa Charles Franck a changé de carrière, toute une communauté de fermières s’est trouvée transformée.

Né dans la région du Mont Elgon, Massa Charles Franck a grandi sur les pentes luxuriantes où poussent les caféiers. Enseignant respecté et entrepreneur à succès dans l’informatique, il a pris conscience que sa véritable vocation était dans l’agroalimentaire.

Sept ans plus tôt, Massa a fondé Friends of Mothers Initiative (Initiative des amis des mères) – une foire commerciale florissante et une entreprise certifiée bio produisant du café vert Arabica de spécialité. Ce qui distingue sa compagnie des autres, c’est l’alliance unique conclue avec les fermières, qui permet de les autonomiser et de combler l’écart de genre dans l’industrie du café.

Tous nos fermiers sont des femmes – tout ce que nous faisons, c’est pour autonomiser les femmes dans le secteur du café.

© ITC

De la récolte des cerises de café à l’acheminement vers les coopératives, les femmes effectuent le gros du travail mais sans vraiment en bénéficier car les paiements sont effectués au chef de famille.

L’empathie de Massa pour les femmes productrices de café est née d’une dispute au sein de l’entreprise familiale, dont enfant il a été le témoin. Son ambition de proposer son café au monde entier a mis en lumière son besoin d’appui : pour se lancer à l’export, il lui fallait urgemment constituer un fonds de roulement.

Enfant, je rêvais que j’aidais les femmes pour qu’elles soient reconnues dans la filière café, avec une vraie corrélation entre le travail accompli et sa rémunération.
Le café exige des fonds considérables. De plus, nous ne maîtrisions pas les bases de l’activité, et ignorions tout de la logistique appliquée à l’export.
Nous ne savions pas comment commercialiser notre production. Sans connaître les paramètres de qualité et les attentes des clients, il est impossible de placer votre produit.

© ITC

© ITC

Les financements ouvrent la voie

Sans la formation préalable sur la préparation à l’investissement, Massa n’aurait pas pu s’inscrire au programme de coaching sur la manière d’approcher des investisseurs potentiels.

Le financement des exportations est venu sous forme de prêt, grâce au partenariat conclu avec Rabobank foundation qui lui a avancé un prêt de $104 000 en 2020. À présent, l’initiative exporte vers les États-Unis, le Canada et l’Europe.

© ITC

Nous avons aussi reçu un appui du Centre du commerce international sur la manière de développer notre narratif, grâce à des formations en marketing et en image de marque.

« Notre spécialiste en qualité a été formé en analyse qualitative. Cela nous a permis de créer des profils de café selon leur région d’origine, et de cibler nos clients selon leurs préférences. »

Son entreprise solidement implantée, Massa a pu en faire profiter la communauté de fermières. À ce jour, il travaille avec 200 femmes de la région.

Leurs capacités financières et en agronomie ont été renforcée. En plus de fournir des dépulpeurs et des séchoirs, l’initiative a surtout facilité l’accès aux financements grâce à l’épargne du village.

Les fermières cherchent à présent à diversifier leurs revenus pour ne plus dépendre de la seule culture saisonnière du café.

© ITC

© ITC

Le bonus

Selon Rodha Kalangasa, travailler avec l’initiative est un bonus : « Nous vendons notre café à un prix attractif avec paiement à la livraison, et nous sommes payées dans les temps. L’initiative a amélioré la vie d’une fermière ordinaire. »

Juliet Kalangasa exprime sa fierté de pouvoir scolariser ses enfants:

« Mes enfants ont obtenu leur diplôme et vont poursuivre leurs études. Il y a un an, c’était encore impossible. »

Tandis que les femmes reçoivent leur juste récompense après un travail acharné, Massa se projette déjà vers la fin de la saison des récoltes.

Il est déterminé à répondre aux attentes de ses clients et à en attirer de nouveaux. Il espère agrandir la structure de broyage pour faire croître ses exportations. Avec un personnel motivé et un groupe de fermières résolues, Massa est en route pour le succès !

© ITC

Massa a bénéficié d’une formation organisée par le programme MARKUP (programme d’amélioration de l’accès aux marchés) du Centre du commerce international, une initiative de développement régional en faveur de la Communauté d’Afrique de l’Est, financée par l’Union européenne.

AUTRES ARTICLES

Les opportunités sont ici pour SAFI KRÉATIONS

Plus haut, plus loin

Des jouets se jouent de la crise

image

Palais des Nations, 1211 Geneva 10, Suisse Tel. +41-22-7300-388 Internet: www.intracen.org

Le Centre du commerce international est l’agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies.

Copyright: Centre du commerce international, sauf mention contraire