image

LA JEUNESSE : NOTRE PRÉSENT POUR UN MEILLEUR AVENIR

PARTAGER CETTE PAGE

Financer les jeunes artistes de manière créative

Wakiuru Njuguna Associé et Directeur de l’investissement, HEVA Fund Kenya

© HEVA Fund

Le premier fonds d’Afrique de l’Est à investir dans les entreprises créatives à travers la région

L’industrie créative est probablement le secteur le plus dynamique des économies africaines, caractérisé par ses start-up dont la plupart appartiennent à de (jeunes) femmes artistes. Leur rôle est primordial dans la croissance du PIB de leurs pays et en matière d’emploi dans les chaînes de valeur concernées.

Ces entreprises sont largement exclues des investissements du secteur privé, en raison de leur risque élevé ou de leur nature informelle. Le secteur public tend à les oublier dans leurs planifications du fait d’une faible couverture des politiques publiques les concernant. Cette exclusion systémique expose souvent les praticiens à des environnements d’affaires défavorables ou dérégulés. En 2013, la société mère de HEVA, NEST Collective, appuyait les entrepreneurs créatifs pour qu’ils mènent leur activité et leur vie de manière durable. Partie prenante de NEST, nous avons mené plusieurs études pour identifier les difficultés rencontrées par ces entrepreneurs et concevoir des solutions.

© Shutterstock

© HEVA Fund

© HEVA Fund

Comment assurer des conditions de vie durables aux artistes ?

Au cours des nombreux entretiens menés avec des artistes, plusieurs lacunes sont apparues, qui compromettent la possibilité de vivre durablement de son art :

1) Des lacunes financières Les jeunes et femmes artistes n’ont pas accès aux institutions traditionnelles de financement comme les banques ; la difficulté d’accès aux solutions tels que des prêts est considérable.

2) Les institutions financières ne comprennent pas le secteur créatif – L’irrégularité des revenus rebute les banques ; il n’existe pas de produit conçu spécifiquement pour l’industrie créative.

3) Des lacunes en compétences techniques et entrepreneuriales chez les jeunes artistes.

4) Des lacunes en matière de données pour informer les parties prenantes.

5) Des politiques contreproductives pour créer une entreprise, telles qu’une fiscalité élevée ou des licences compliquées pour les start-up.

De ce constat est né HEVA Fund la volonté d’instaurer une institution financière pour les petites entreprises d’Afrique de l’Est et pour les entrepreneurs du secteur créatif. Toutefois, des solutions financières innovantes ne suffiront pas. Une approche holistique est nécessaire, ainsi que des stratégies pour faciliter le commerce, incluant la recherche, des formations en compétences techniques et commerciales, et des interventions politiques.

© HEVA Fund

Un appui adapté et spécifique se répercutant sur la croissance

La flexibilité est un aspect essentiel : l’argent versé, que ce soit sous forme de prêt, de subvention ou de capital, est transposable.

Les produits proposés bénéficient aux jeunes, pas seulement pour la croissance de leur activité, mais aussi pour l’emploi d’autres jeunes gens.

Les fonds de roulement sont une des principales difficultés des entreprises de ce secteur. Face à une commande conséquente, il peut s’avérer compliqué de lever des fonds pour l’honorer.

Par exemple, un de nos dispositifs concerne les achats locaux, qui fournit 70 % de la commande totale. Cela permet aux entreprises de poursuivre leurs opérations et d’honorer la demande des fournisseurs.

Nos processus facilitent le succès des entreprises

Notre processus d’évaluation est conçu pour augmenter le taux de réussite des firmes dans lesquelles nous investissons. Pour obtenir un financement, chaque entité doit formuler une demande. Notre panel d’experts évalue cette demande pour comprendre le contexte spécifique de l’entreprise.

Une fois la demande acceptée, nous développons avec les entrepreneurs un modèle financier détaillé, qui nous permet de décider du dispositif financier le plus approprié. Nous nous assurons que notre décision d’investir est fondée sur la capacité à investir de l’entreprise.

Nous prêtons de manière responsable pour éviter d’enliser les petites entreprises dans des crédits qu’elles ne pourraient rembourser. Nos solutions de financement sont donc déterminées en fonction du contexte et des besoins de chaque entreprise créative.

© HEVA Fund

HEVA Fund

HEVA Fund aide les producteurs de biens et services culturels à développer une activité profitable de haute valeur.

Depuis 2013, HEVA Fund a investi dans plus de 60 entreprises créatives, appuyé et formé plus de 8 000 créateurs dans les secteurs de la mode, de la télévision et des contenus numériques, du mobilier d’intérieur, de la musique et des jeux, et ce, de Nairobi à Kampala, et de Kigali à Arusha et Dar es Salaam.

HEVA Fund est l’un des investisseurs responsables collaborant avec l’initiative SheTrades du Centre du commerce international.

AUTRES DOSSIERS

Taper dans le ballon pour vivre mieux

La crise sanitaire en quelques chiffres

image

Palais des Nations, 1211 Geneva 10, Suisse Tel. +41-22-7300-388 Internet: www.intracen.org

Le Centre du commerce international est l’agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies.

Copyright: Centre du commerce international, sauf mention contraire