image

LA JEUNESSE : NOTRE PRÉSENT POUR UN MEILLEUR AVENIR

PARTAGER CETTE PAGE

© ITC

Les jeunes entrepreneurs ouvrent la voie pour 2021

Jenni Jostock Consultante pour le programme Jeunesse et commerce, Centre du commerce international

Une enquête révèle comment les jeunes entrepreneurs affrontent la pandémie de COVID-19

Dès le début de la pandémie au printemps 2020, au moment où la crise économique émergeait, l’équipe du programme Jeunesse et commerce a conçu une enquête pour mieux comprendre les difficultés et les opportunités qui attendaient les jeunes entrepreneurs. Les données récoltées ont été précieuses pour définir les activités de ce programme pour le reste de l’année.

Au premier trimestre 2021, une deuxième enquête fut menée auprès de 350 jeunes de différentes régions, depuis l’Afrique subsaharienne jusqu’à l’Asie du Sud. Sous ce nouvel éclairage, nous avons pu dresser une voie pour 2021.

Ce que disent les jeunes entrepreneurs

Perspective des affaires

Presque 50 % se sont déclarés très optimistes vis-à-vis de leur activité, tandis que 32 % affirmaient être plutôt optimistes.

© ITC

Stratégies en 2021

Les deux stratégies appliquées en 2021 par plus de la moitié des jeunes entrepreneurs étaient les suivantes: 1) Augmenter les efforts en communication et en marketing ; et 2) Rechercher de nouveaux investissements. Ces deux stratégies étaient suivies de près par la transition et l’expansion des ventes en ligne (32 %), et par la création ou la personnalisation de nouveaux produits (28 %).

Situation financière

Presque 50 % des entreprises font actuellement face à une situation financière difficile, et 24 % indiquent que leurs revenus ont baissé en 2020. Seules 11 % des entreprises déclaraient être dans une meilleure situation avec des ventes ayant augmenté. Plus de 90 % des firmes sont à la recherche de financements pour 2021.

Types de financements recherchés

Les subventions sont le premier type recherché, par plus de 70 % des entreprises, suivis par les microcrédits pour presque 50 %, et les financements par actions ou gouvernementaux pour presque 40 %. Un quart des firmes ont besoin d’un financement entre $5 000 et $10 000, et un autre quart entre $10 000 et $50 000. Pour plus de 50 % des entreprises, les financements doivent servir à : 1) De nouvelles infrastructures physiques; 2) L’expansion vers de nouveaux marchés; 3) De nouveaux produits; et 4) Le passage au numérique.

© James Dallnymple/Shutterstock

À la recherche d’un appui pour 2021

En termes d’appui, plus de la moitié des firmes se tournent vers les organisations d’appui au commerce ; viennent ensuite les incubateurs, accélérateurs et pôles techniques (40 %), puis les gouvernements nationaux ou locaux (37 %).

Types d’appuis recherchés

Près de 80 % des compagnies ont besoin d’un accès aux financements. Plus de la moitié cherchent un appui pour passer au numérique. Des formations et des informations de marché sont le besoin premier pour 50 % des entreprises.

Mentorat

Seuls 30 % des firmes bénéficient des services d’un mentor, mais plus de 80 % se déclarent intéressées. Plus de 70 % des répondants à l’enquête ont cité « les connaissances et expériences dans un domaine particulier, tel que l’image de marque, le marketing ou le juridique » comme étant la raison principale de contacter un mentor. Les deux suivantes sont « les réseaux professionnels » et « l’expertise professionnelle ».

AUTRES PARTAGES DE L’ITC

Tirer parti de la pandémie de COVID-19

Foires commerciales: Tout change et rien ne change

L’assistance à distance – une nouvelle approche appelée à durer

image

Palais des Nations, 1211 Geneva 10, Suisse Tel. +41-22-7300-388 Internet: www.intracen.org

Le Centre du commerce international est l’agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies.

Copyright: Centre du commerce international, sauf mention contraire